Sternes naine et Pierregarin


Sterne naineSterne Pierregarin

 

Biologie

 Espèces migratrice les Sternes naine et Pierregarin hivernent sur les côtes africaines, respectivement du Sénégal au Cameroun et du Sénégal au Togo. C’est cependant la Sterne Pierregarin qui rejoint la première leurs quartiers de reproduction hexagonaux avec des arrivées dès le mois de mars. La Sterne naine ne rejoint la France qu’entre mi-avril et début-mai. L’installation des couples est alors rapide et s’effectue souvent sur des sites déjà occupés par la Sterne Pierregarin. Les nids sont construits sur des grèves de sables ou de graviers, dépourvues de végétation, dans une petite cuvette à même le sol. Les œufs sont mimétiques, de même que les jeunes qui sont nourris de petits poissons jusqu’à leur départ, généralement entre août et septembre pour la Sterne naine.

 

Répartition sur le site

 Plusieurs secteurs favorables à la nidification de ces espèces sont identifiés sur les sites Natura 2000 avec des variations d’occupation inter-annuelles qui dépendent notamment de l’emplacement des grèves exondées.

 

Menaces

 La Loire et l’Allier, avec leurs grèves exondées en périodes estivales, jouent un rôle important pour la reproduction de ces espèces, particulièrement pour la Sterne naine qui n’accepte pas facilement des aménagements de substitution (îlots, radeaux). Ainsi les principales menaces qui pèsent sur la réussite de la reproduction sont la submersion des œufs ou des poussins lors de crues tardives, la prédation et les dérangements humains.

 

Perspectives de protection

 La préservation des habitats de reproduction et la limitation des dérangements est essentielle à la réussite de la reproduction de ces deux espèces.

Statuts

Directive Oiseaux : Annexe I

Convention de Berne : Annexe II

Convention de Bonn : Annexe II

Protégées en France

 

Pour aller plus loin

INPN Sterne naine

INPN Sterne Pierregarin